Conseils – Comment faire du Stop en 7 points ?


Si vous vous souvenez bien, j’ai eu l’occasion de faire un trip en stop de Paris à Amsterdam, avec un peu de Couchsurfing en prime. Vous pouvez retrouver le lien de mon article en cliquant ici.

Ce voyage en stop m’a beaucoup appris. Premièrement sur moi même (car laissez moi vous dire que lorsque vous attendez plus de 2h après une voiture, vous avez le temps de réfléchir sur vous même), mais également sur les différentes techniques à adopter pour faire du stop. Ne pensez pas qu’il suffit de se positionner au bord d’une route avec votre pancarte pour que le premier automobiliste vous prenne en charge, c’est un peu plus compliqué que ça.


COMMENT FAIRE DU STOP ?



1/ Faire du stop – Bien choisir son point de départ

Le lieu de départ doit toujours être choisi en fonction de la destination. Prenez une carte des différentes routes qui vous entourent afin de déterminer le meilleur endroit où vous positionner pour augmenter vos chances de croiser le trajet de quelqu’un qui prendra la même direction que vous. Favorisez un endroit où les gens peuvent s’arrêter sans trop gêner la circulation (feux rouges, ronds-points…)

Par exemple, pour notre départ de Paris vers Amsterdam, nous nous étions positionnés au niveau de l’entrée de l’autoroute A1 direction Lille, au niveau du feu.


2/ Faire du stop – Ne pas écrire la destination finale sur la pancarte

Sauf si votre point de chute est accessible directement via une autoroute, il est assez rare de tomber sur quelqu’un qui se rend exactement à la même destination que vous. Vous aurez plus de chance de croiser des voitures vous permettant d’avancer sur votre trajet, petit à petit. Écrivez donc plutôt le nom de la prochaine grande ville sur votre trajet et faites évoluer votre pancarte au fur et à mesure. Ce qui nous amène au point suivant.


3/ Faire du stop – Connaître les grandes villes sur le trajet

Il est important de connaître les étapes de votre stop, et donc les grandes villes sur votre trajet. Lors de mon voyage en stop, je n’avais plus de réseau une fois arrivé en Belgique, et d’avoir retenu le nom de quelques villes sur le trajet nous à aidé à nous arranger avec plusieurs de nos aimables conducteurs.

De Paris à Amsterdam - Les étapes de mon 1er voyage en stop

J’ai toujours voulu faire du stop, c’est désormais chose faite ! Pour découvrir les détails de mon 1er voyage en stop,

C'est par ici
4/ Faire du stop – Se positionner aux entrées d’autoroute

Lorsqu’un conducteur ne peut plus vous emmener plus loin, demandez-lui s’il peut vous déposer à l’entrée de la prochaine autoroute. Cela vous évitera de chercher votre chemin dans la ville et/ou de marcher jusqu’à la prochaine entrée d’autoroute, où quelqu’un d’autre pourra vous prendre en charge.


5/ Faire du stop – Utiliser la force de persuasion

Il nous est souvent arrivé de croiser des gens intrigués par notre voyage, mais n’étant pas forcément prêt à nous emmener plus loin. Sans forcer la main des gens, n’hésitez pas à discuter avec eux afin qu’ils prennent confiance, qu’ils se sentent concernés par votre voyage, et finisse pas vous faire monter à bord de leur véhicule pour vous faire avancer dans votre parcours. Attention cependant, tous les trajets ne sont pas bon à prendre. Si quelqu’un vous fait quitter une aire d’autoroute pour vous déposer dans une toute petite ville quelques kilomètres plus loin, où vos chances de trouver une prochaine personne diminuent, remerciez mais favorisez plutôt le long trajet.


6/ Faire du stop – Etre toujours aimable et souriant

De nos jours, la plupart des gens sont réticents à l’idée de prendre des autostoppeurs. L’apparence est un point clé, puisque c’est la première chose que les automobilistes voient en vous regardant. Veillez à toujours paraître aimable et amical afin de rassurer les personnes qui hésiterais à vous prendre. Remerciez systématiquement les personnes qui vous aident, même si c’est simplement pour vous donner une indication.


7/ Faire du stop – Voyager léger

Il arrive parfois qu’aucune voiture ne puisse nous prendre en charge, et qu’il faille marcher un peu avant de trouver le prochain spot où les véhicules peuvent s’arrêter. Garder à l’esprit que vous devrez porter votre sac à dos, et qu’il peut vite représenter un poids sur les longs trajets à pieds. N’emportez donc que le minimum, et pensez à amener de quoi grignoter sur le trajet. On ne sait jamais vraiment où l’on peut se faire déposer, et un en-cas est toujours le bienvenu.


Et vous, vous avez déjà fait du stop ? Racontez-moi votre aventure ! Quels sont vos conseils ? J’ai tellement adoré mon voyage en stop que j’ai hâte d’en programmer un nouveau.


Après être parti 2 ans à l'étranger pour mes études, je ne peux plus m'arrêter de voyager ! J'ai besoin de découvrir de nouvelles cultures et être constamment en mouvement. J'aime partager mes expériences et rencontres à travers mon blog. N'hésitez pas à me laisser vos commentaires et à me contacter pour partager vos propres expériences ou me proposer de nouveaux itinéraires.

Ecrire un commentaire